PRÉSENTATION

Go to the English version

L’association des enseignements développés par chaque université partenaire constitue un vaste programme de cours diversifiés et enrichis par de nombreuses spécialisations scientifiques. L’offre de cours globale proposée par ce regroupement donne une véritable plus-value à cette formation, à l’échelle de ce qui se fait de plus pointu en Europe dans le domaine des études cinématographiques et audiovisuelles.

Ce master permet à un nombre limité d’étudiants sélectionnés sur dossier (huit par université) de suivre les cours de leur choix dans trois universités différentes. Les cours se donnent dans la langue de chaque pays d’accueil.

Axé sur la recherche, ce programme a pour objectif principal de former les étudiants à un niveau d’excellence européen attesté par un diplôme émis par chaque université fréquentée. Ce diplôme doit les encourager ensuite à entreprendre un doctorat.

PROGRAMME-CADRE

Le programme-cadre du Master International en Études Cinématographiques et Audiovisuelles est conçu de manière à ce que chaque étudiant inscrit atteigne un niveau de formation considéré comme équivalent dans chaque pays, quelles que soient les universités dans lesquelles l’étudiant aura suivi des cours.

Le programme totalise 120 crédits et s’étend sur deux ans (Master 1 et Master 2). L’ensemble comprend 16 modules d’enseignements spécialisés : dix en Master 1 (cinq par semestre) et six en Master 2 (trois par semestre). Selon ses possibilités, chaque université partenaire propose au moins un cours par module, dont le contenu peut varier chaque année.

Les 16 modules comportent donc chacun un ensemble de cours au choix proposés par chaque université à partir des enseignements qu’elle délivre dans son programme propre.

Au cours du premier semestre de la première année, l’étudiant suit dans son université d’origine un cursus de 25 crédits (cinq cours de 5 crédits, un par module). Au second semestre, l’étudiant part en mobilité dans l’université partenaire où il est inscrit et où il doit suivre également cinq cours (un par module, 25 crédits). Selon ses besoins, l’étudiant peut aussi suivre une formation complémentaire en langues dans son université d’origine et dans l’université d’accueil. À la fin de la première année, l’étudiant doit présenter un « projet de recherche » ou « mini-mémoire préparatoire au mémoire de fin d’études.

La seconde année est surtout consacrée au projet de recherche devant aboutir au travail de fin d’études. L’étudiant part en mobilité au premier semestre dans l’université d’accueil (différente de celle de la première année) où il est inscrit et où il suit trois cours (15 crédits). Au second semestre, il revient dans son université d’origine où il suit également trois cours (15 crédits) et termine son mémoire de fin d’études dirigé par un professeur de son université (co-direction possible avec un professeur d’une autre université).

Téléchargez la maquette cadre du Master International

En fin de parcours, l’étudiant aura suivi un tiers de son cursus total (25 crédits en première année et 15 crédits en seconde, soit 40 crédits sur 120) dans deux universités étrangères et un tiers dans son université d’origine. Le dernier tiers est consacré au mémoire de fin d’études.

Les cours proposés par chaque université sont publiés au début de l’année académique qui commence. Ces cours sont assurés par des professeurs locaux et donnés dans la langue locale, à l’exception de certaines universités comme L’Université Pompeu Fabra de Barcelone (cours en espagnol) et l’Universiteit van Amsterdam (cours en anglais). Il est possible que, dans le cadre de mobilités enseignantes, certains cours soient assurés par des professeurs venant d’autres universités partenaires, éventuellement sous la forme de sessions intensives de plusieurs jours.

Le programme ne prévoit ni ateliers pratiques, ni cours de pratique professionnelle, si stages. Néanmoins, l’étudiant qui le souhaite peut suivre des ateliers et cours pratiques supplémentaires dans son université d’origine et effectuer un stage lors de ses séjours à l’étranger.

Advertisements